D’où viennent les fichiers prospects ?

Express fichier - origines des fichiers prospectsLa question de l’origine des fichiers prospects et l’une des premières à se poser lors du choix en matière de fichiers marketing. Elles varient suivant le cas, et en voici les principales familles et sources.

 

 

Respect de la loi

Déjà avec la loi “Informatique et libertés” de 1978, la collecte, conservation et traitement des données imposait l’information préalable, l’accord des personnes, et leur droit de rectification. Le nouvel RGPD en renforce les dispositions.

Cependant, des différences existent entre fichiers business (entreprises…) et les fichiers consommateurs (particuliers).

 

Fichiers business

Leurs origines sont souvent les informations publiques, disponibles par exemple à travers des registres officiels ou des moteurs de recherche. Ils peuvent aussi provenir, ou être complétés par l’adjonction d’informations issues d’échanges avec des entreprises en tant que prospects, clients, visiteurs de salons, enquêtes de qualification…

Les ciblages sur ce type de fichiers se font essentiellement par activité, zone géographique, taille d’entreprise, et fonctions recherchées.

Ils sont destinés à des offre business (c’est à dire en rapport avec l’activité ou la fonction des personnes contactées), et le droit d’être retiré individuellement des listes de prospection doit être respecté.

 

Fichiers consommateurs

Dans une forte proportion des cas, ce sont des fichiers de prospects, clients, visiteurs de salons, abonnés de titres de presse…

Ils référencent des profils et des comportements d’achat constatés individuellement (homme de 45 ans, achetant un maillot de rugby, taille XXL, et d’une valeur de 49€) pour effectuer un ciblage.

D’autres fichiers, les plus importants en taille, peuvent être composés grâce au regroupement de plusieurs petits fichiers, et souvent complétés par des bases moins qualifiées en termes de comportement.

Pour permettre un ciblage dans de tels volumes de contacts, ils s’appuient sur l’analyse et la transposition des données internes, complétées d’éléments statistiques ouverts au public tels que le revenu moyen d’une population dans une zone géographique, l’âge moyen d’un prénom…

En revanche, en aucun cas des données de type état de santé ou déclaration de revenus ne sont commercialisables !

Enfin, opt-in pour les emails, liste Robinson pour le postal, ou Oppostel (Bloctel) pour le téléphone sont parmi les principales listes d’opposition au démarchage. Un fichier de consommateurs se doit d’en tenir compte.

 

Transparence en matière de fichiers prospects

Votre fournisseur de données doit être en mesure de vous indiquer les méthodes de collecte, la récence et fréquence de mise à jour des fichiers.

 

 

abonnement blog Express fichier